Ouvrages publiés

 

 

Les Témoins de Jéhovah,

Pour un christianisme original, 

Paris, L’Harmattan,

collection religion & sciences humaines, 2003.

 

Cet ouvrage est la publication simplifiée en 2003 de ma thèse de Sciences des religions du Diplôme de l’École Pratique des Hautes Etudes - EPHE soutenue le 21 novembre 2001 à l’Institut de Recherches sur les Sociétés Contemporaines – IRESCO. Le jury était composé de : Valentine Zuber (EPHE), Régis Dericquebourg (Lille III) et Jean-Paul Willaime (EPHE, Président du jury).

Nés dans le terreau protestant anglo-saxon, les Témoins de Jéhovah sont désormais implantés dans tous les pays du monde avec une nette prédominance dans les pays de forte tradition catholique. Leur histoire est faite de persécutions et de lutte, de résistance spirituelle acharnée pour la survie de leur foi. Ils sont issus d'une très ancienne tradition judéo-chrétienne : l'unitarisme, la foi en un Dieu unique (YHWH, Jéhovah) créateur tout-puissant du ciel et de la terre, Père du Seigneur Jésus-Christ, Fils unique engendré de Dieu. Les Témoins de Jéhovah sont constitutifs d'un protestantisme minoritaire et ont plus d'un siècle d'existence derrière eux aujourd'hui.

Rien que leur nombre et leur présence en France justifierait le choix de leur étude approfondie. Mais, leur dynamisme face à l'opposition, leur refus du compromis, leur désir opiniâtre d'obtenir une reconnaissance officielle et leurs pleins droits conformément à la loi française sur la séparation des Eglises et de l'Etat, posent la question : les Témoins de Jéhovah peuvent-ils réellement faire partie intégrante du paysage socio-religieux français ? L'étude de leur mode d'organisation ecclésiale, de leurs croyances, de leur rôle d'analyseur du fonctionnement du pluralisme religieux en France et en comparaison avec d'autres pays européens, peut apporter des éléments de réponse à cette question décisive : Qui sont vraiment les Témoins de Jéhovah ?

 

Cet ouvrage est toujours disponible et peut être commandé chez L’Harmattan ou chez d’autres libraires.

http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=11462

 

 

De la mise à l’index aux camps

de concentration :

Le cas des Témoins de Jéhovah, 

in Pour en finir avec les camps, 

Paris, L'Harmattan, 2006, pp. 61-73.
 

Cette contribution est la publication de la conférence que j’ai donnée à Besançon et à Nancy dans le cadre du colloque « Pour en finir avec les camps. Logique et mécanismes de l'intolérance. 1945-2005 » avec en toile de fond la commémoration officielle de la libération des camps nazis. Au centre des débats, le thème de l'intolérance, dont les camps nazis sont sans doute le visage le plus hideux.

Mais « la fin des camps » en 1945 a-t-elle annoncé le retour de la tolérance ? Par quelles voies l'intolérance s'infiltre-t-elle ? Comment expliquer la mise à l'index de groupes sociaux entiers ? Comment en vient-on aux camps de l'Allemagne nazie, mais aussi à ceux du bloc communiste ? Fil rouge des intervenants, un groupe minoritaire persécuté par les deux systèmes idéologiques : les Témoins de Jéhovah.


La France n'ayant pas toujours été exempte de reproches, il fallait aussi se pencher sur les moyens légaux et juridiques que l'intolérance s'est donnée sous Vichy. Et puis, il convenait de s'interroger sur la Loi de Séparation des Églises et de l'État, regardée par beaucoup comme un vecteur de tolérance.

 

Universitaire, Serge Chatelain, microbiologiste, écarte comme non scientifique le contenu biologique des théories raciales qui ont marqué les XIXe et XXe siècles. Il m’a convié avec d’autres spécialistes, historiens, juristes, hommes de lettres à porter un regard croisé sur les multiples visages de l'intolérance.

 

Cet ouvrage est toujours disponible et peut être commandé chez L’Harmattan ou chez d’autres libraires.

http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=20732 

 

Les Témoins de Jéhovah,

Une analyse sociologique;

Max Weber et les charismes spécifiques

– La mondialisation d’un christianisme de conversion : un charisme d'évangélisation?

Villeneuve d'Ascq,

Atelier National de Reproduction des Thèses – ANRT, 2011.

 

Cet ouvrage est la reproduction de ma thèse de sociologie – démographie de Paris V Descartes – Sorbonne soutenue le 08 avril 2008 en Sorbonne. Le jury était composé d’Emile Poulat (EHESS, Président), Régis Dericquebourg (Lille III), André Akoun (Paris V) et Michel Maffesoli (Paris V).

Max WEBER (1864-1920), dans Economie et société / 1, Les catégories de la sociologie, décrit le charisme comme la ‘qualité extraordinaire d’un personnage qui est considéré comme envoyé par Dieu ou comme un exemple’, comme une ‘vocation, une mission ou une tâche intérieure, une transformation de l’intérieur’. Dans son second volume intitulé L’organisation et les puissances de la société dans leur rapport avec l’économie, le sociologue avance que ‘le charisme peut adhérer purement et simplement à une personne’ (charisme inné) ou bien ‘être produit artificiellement dans une personne qui le possède en germe, mais le développe par quelque moyen extraordinaire’ (charisme acquis). Max Weber mentionne un ‘charisme de la parole’ que l’on pourrait nommer aussi ‘charisme d’évangélisation’.

 

Cette recherche sociologique veut démontrer et délimiter ce charisme spécifique, dans une perspective historique (sur la période comprise entre 1870 à nos jours) et dans le cadre d’une sociologie compréhensive appliquée à un groupe chrétien connu pour son activisme évangélique au niveau mondial : Les Témoins de Jéhovah.

 

Le présent ouvrage est une photo sociologique de ce mouvement chrétien prise en 2008. Depuis, cette confession a simplifié l’organisation de son culte, moins de réunions dans leurs Salles du Royaume, recentrage sur un culte plus familial. Mais si les Témoins de Jéhovah n’hésitent pas à s’adapter aux impératifs d’une vie plus complexe, une chose ne change pas chez eux : ils poursuivent sans relâche et avec peut-être toujours plus d’opiniâtreté l’œuvre qui les a rendu célèbres, la prédication de l’Evangile sur la voie publique dans le monde entier. Qu’est-ce qui fait qu’ils continuent à évangéliser même là ou les gens ont déjà leurs propres croyances ou à l’inverse sont majoritairement incroyants ou indifférents aux questions religieuses ?

 

Vous pouvez commander cette thèse directement à Focus sociologique (28,00 €) :

https://jwsociologie.jimdo.com/

Cet ouvrage est disponible et peut être commandé aussi chez ANRT (37,50 €) :

Discipline : Sociologie / Sociologie générale, méthodologie.

http://www.diffusiontheses.fr/61119-these-de-barbey-philippe.html

 

Les Témoins de Jéhovah : Entre tradition et modernité, Anvers, Acta Comparanda, Subsidia III, pp. 93-111.

 

Cette contribution est la publication de ma participation à la conférence internationale Les Témoins de Jéhovah dans la recherche universitaire; Quoi de nouveau dans l'étude scientifique du mouvement jéhovéen ? tenue à la Faculté d'Etudes Comparatives des Religions et de l'Humanisme d'Anvers en Belgique, le jeudi 21 avril 2016.

 

Cet ouvrage en anglais peut être commandé chez FGV Editions,

https://philbarbey.jimdo.com/jws-conference/acta-comparanda-iii/

 

 

ENGLISH Website

http://philbarbey.jimdo.com

 

Fiche L'Harmattan

 

 Observatoire Européen

des Religions et de la Laïcité - OERL

 

visites depuis le 06/04/2014

116.510 visites cumulées de FOCUS SOCIOLOGIQUE

au 14/08/2017

Recherche     86.300

Articles          20.050

Thèse             5.050

English site     5.110